Achillée Millefeuille – Herbier en Baie de Somme

Achillée millefeuille
(Achillea millefolium)

Famille des Astéracées (Composées)

Grâce à la teneur en huiles essentielles de l’achillée, on fabrique un vin d’apéritif aromatique à partir des fleurs et des graines. Cette plante médicinale classique, avec son goût légèrement poivré, entre chez moi dans la composition d’un foin d’herbes sur lequel je cuis viandes et poissons, ou avec laquelle j’assaisonne des plats d’agneau. Les feuilles tendres pennées sont très décoratives en salades

Cueillette : jeunes feuilles, février-avril
fleurs, juin-novembre

Les feuilles sont nettement meilleures lorsqu’elles sont toutes jeunes, avant que la tige n’apparaisse.

Habitat : prés, bois clairs, talus, bords des chemins.

Particularités de la plante :
– ramasser les feuilles jeunes car elles deviennent avec l’âge dures et trop fortes,
– plante aromatique au froissement,
– feuilles en rosette à la base,
– l’étymologie du nom Achillée vient de Achilleos, nom grec et latin de la plante, en souvenir d’Achille, héros mythologique de l’Illiade, qui se serait soigné avec la plante.

Propriétés médicinales : la plante est un tonique amer, aux propriétés antispasmodiques, astringentes, hémostatiques, emménagogues et cholagogues.
C’est également un cicatrisant (« herbe-au-charpentier »).

Utilisations culinaires :
– jeunes feuilles en salades,
– feuilles hachées en condiment (dans une sauce par exemple),
– les feuilles ont été utilisées en Europe du Nord (en particulier en Suède) pour aromatiser la bière.

0 comments on “Achillée Millefeuille – Herbier en Baie de SommeAdd yours →