Bardane – Herbier en Baie de Somme

Bardane
(Arctium lappa)
Famille des Astéracées (Composées)

On peut envelopper de la pâte à pain, de la viande ou des légumes dans des feuilles de bardane avant d’être grillées au barbecue. L’intérieur reste ainsi juteux et les feuilles de bardane donnent au plat toute leur fine saveur. Une fois grillés, on enlève les feuilles.

Cueillette : racines, de l’automne au printemps
jeunes tiges, mai-juin
pétioles, avril-mai

Les racines de cette plante bisannuelle doivent être ramassées entre la fin de la première année et le début de la seconde, avant que la hampe florale n’apparaisse. Les jeunes tiges doivent être très tendres : encore souples et flexibles, elles se cassent facilement à la main. Les pétioles sont meilleures avant que les feuilles ne soient totalement développées.

Habitat : chemins, décombres, lieux incultes.

Particularités de la plante :
– floraison : juillet-septembre,
– arctium vient du grec arctos signifiant « ours » pour rappeler la forme des bractées entourant les capitules,
– la tige, n’apparaissant que la seconde année, est unique, dressée, très rameuse, sillonnée-anguleuse, rougeâtre, velue ;
– la bardane est cultivée comme légume au Japon, sous le nom de « gobô »,
– saveur sucrée, rappelant un peu celle de l’artichaut, due à l’inuline, un sucre très facilement assimilable, même par les diabétiques ;
– pour conserver la couleur blanche des racines, on les met à tremper dans de l’eau vinaigrée.

Propriétés médicinales : les racines sont dépuratives, cholagogues, diurétiques, diaphorétiques, laxatives et antidiabétiques.
Les feuilles s’emploient en cataplasmes cicatrisants et anti-infectieux.
La Bardane est la plante de la peau par excellence. Elle est indiquée dans les cas d’acné, d’impétigo, d’eczéma, de dartre, de furoncle, de dermatoses diverses, … La réputation de cette plante se trouve en partie justifiée par la présence de dérivés polyinsaturés dont les propriétés antimicrobiennes et antifongiques ont été démontrées in vitro.

Utilisations culinaires :
– lorsqu’elles sont tendres, les racines de bardane sont comestibles crues (râpées ou coupées en rondelles) ou cuites, comme les carottes ou les salsifis.
– jeunes tiges délicieuses crues, telles quelles ou à la croque-au-sel, simplement après avoir été pelées. On peut aussi les faire cuire.
– pétioles des feuilles en légumes comme les côtes de bette ou les cardons.
– les très jeunes feuilles sont comestibles crues, mais elles deviennent rapidement trop amères.
– les grandes feuilles pour envelopper pâte à pain, viande ou légumes avant de les griller au barbecue.

BARDANE grande
Arctium lappa

Noms vernaculaires :Bardane comestible, Bardane géante, Grande bardane, Glouteron, Herbe aux teigneux, Oreilles de géant…
• Anglais : Great Burdock…

Présentation
Famille : Astéracées
• La Bardane est une plante bisannuelle à vivace bien connue des enfants qui jouent à plaisir avec les fruits qui s’accrochent aux vêtements. Elle peut atteindre ± 2 m de haut. Les grandes feuilles sont alternes, légèrement poilues sur le dessous et portées par un long pétiole. Les fleurs, qui apparaissent en plein été, sont violettes. Elles se groupent en capitules enserrées dans un involucre présentant une multitude de crochets. Ces capitules se réunissent en grappes. Les fruits sont des akènes et la racine charnue est pivotante et peut s’enfoncer jusque ± 50 cm sous terre.

Habitat
• Elle apprécie les terrains en friches, riches en humus et en azote avec un bon soleil.

Utilisation
• On peut consommer cuites les racines et les jeunes pousses.
• L’huile extraite des racines est utilisés en pharmacopée pour lutter contre la calvitie.
• Les feuilles sont utilisées contre les piqûres d’insectes, mais aussi pour soigner crevasses et gerçures…

Jardin
• Un paillage de Bardane permet de lutter contre le mildiou.

Phytothérapie
• Propriétés : anti-inflammatoire, anti-oxydante, dépuratif, diurétique, détoxifiant, hépatoprotecteur, laxatif, vulnéraire…
• Constituants : inuline (fruits et racine), lappoline, sucre, calcium, magnésium…
• Les jeunes pousses se consomment à la façon des asperges, la racine sera cuite, voire sautée.
• La Bardane est très utilisée en pharmacopée pour lutter contre l’acné.

Anecdote
• Au Japon, l Bardane est consommée sous le nom de “Gobo”.
• C’est en étudiant les petits crochets du fruit de la Bardane que Georges de Mestral, ingénieur suisse, inventa le Velcro.
• La Bardane était considérée comme une plante “magique”. Une poignée de racine séchée et réduite en poudre, jetée dans le feu fait éloigner l’hiver et les mauvais “esprits” de la maison.

0 comments on “Bardane – Herbier en Baie de SommeAdd yours →