Consoude – Herbier en Baie de Somme

Consoude
(Symphytum officinale)
Famille des Boraginacées

Je la trouve à l’herbarium mais aussi près des cours d’eau et marais de la route panoramique entre Saint Valery sur Somme et Le Crotoy. Pour son goût et son arôme typique, rappelant la mer, la consoude s’accommode plus particulièrement aux plats de poissons. Les feuilles tendres peuvent être farcies ou servir à confectionner des roulades. Les tiges tendres se préparent comme les asperges. Mais selon moi, la plante est meilleure lorsqu’elle est panée ou frite.

Cueillette : feuilles, avril-septembre
fleurs, mai-août

Habitat : prairies humides, fossés.

Particularités de la plante :
– l’étymologie du mot vient du latin « consolida », qui répare etressoude les fractures,
– grandes feuilles pointues couvertes de poils raides,
– possibilité, avant la floraison, de confondre les feuilles de la digitale pourpre (plante extrêmement toxique) avec celles de la consoude. Le toucher est le meilleur moyen de les distinguer : la digitale est douce, couverte de poils laineux, alors que la consoude est rêche ;
– les poils permettent aux feuilles de se coller ensemble et donc de les farcir,
– fleurs en tube de couleurs jaunâtres, rosées ou d’un violet pourpre,
– les feuilles peuvent être légèrement amères et astringentes à l’état cru.

Propriétés médicinales : émolliente, astringente, expectorante.
En usage externe, c’est un cicatrisant efficace. Ses propriétés sont dues à la présence en abondance d’allantoïne, responsable très efficace du renouvellement cellulaire.

Utilisations culinaires :
– jeunes feuilles en salades,
– feuilles blanchies en légumes,
– feuilles farcies de duxelle de champignons, de fromage, de poisson, trempées dans de la pâte à galette puis saisies dans une poêle chaude huilée,
– bourgeons floraux et petites feuilles en beignets,
– en soupe, les feuilles de consoude l’épaississe du fait de leur mucilage,
– la racine est très tendre, mucilagineuse, et peut se manger crue ou cuite après avoir été pelée.

0 comments on “Consoude – Herbier en Baie de SommeAdd yours →