Primevère Officinale- Herbier en Baie de Somme

Primevère officinale
(Primula veris)
Famille des Primulacées

Les fleurs jaunes éclatantes de la primevère font partie des premiers messagers du printemps. On les mélange à du jaune d’oeuf, de la moutarde et de l’huile d’olive pour réaliser une mayonnaise qui servira d’accompagnement. Les jeunes feuilles tendres se sèchent au four en chips, badigeonnées d’huile d’olive. On la trouve partout au printemps et aussi à la chapelle des marins.

Cueillette : feuilles, mars-mai
fleurs, mars-juin

Les feuilles peuvent être ramassées pendant une grande partie de la durée de vie de la primevère, mais elles sont meilleures lorsqu’elles sont jeunes, au printemps. Elles flétrissent lorsque la plante a formé ses graines.

Habitat : bois clairs, lisières, haies, taillis, prés, vergers.

Particularités de la plante :
– synonyme : coucou,
– « primula » dérive du latin « primulus », qui commence, indiquant que la primevère est souvent la première fleur du printemps,
– fleurs jaune vif ;
– feuilles en rosette,
– racine à odeur d’anis.

Propriétés médicinales : la plante est expectorante, diurétique, antispasmodique et analgésique. On utilise principalement la racine, d’odeur anisée.
En usage externe, les feuilles sont anti-ecchymotiques.
Les fleurs, adoucissantes et calmantes, entrent dans les mélanges pectoraux.

Utilisations culinaires :
– jeunes feuilles crues en salade (leur note aromatique et un peu piquante est agréable dans une salade composée),
– feuilles plus âgées en soupe ou en légumes, là aussi de préférence en mélange car un peu fortes,
– fleurs en décor de salades, plats ou desserts,
– on préparait autrefois un hydromel de primevère, mélange d’eau, de miel et de fleurs.

0 comments on “Primevère Officinale- Herbier en Baie de SommeAdd yours →