Sureau noir – Herbier en Baie de Somme

Sureau noir
(Sambucus nigra)
Famille des Caprifoliacées

Le sureau  était déjà très apprécié des Celtes et des Romains. Les baies riches en vitamine C sont utilisées pour des desserts, des plats de gibiers, pour faire des jus, des gelées, chutney et vins. Le jus infusé de fleurs, avec son arôme de fruits de la passion, s’accommode très bien à des recettes exotiques. Je l’utilise essentiellement en fleur et je le trouve un peu partout.

Cueillette : fleurs, mai-juillet
fruits, septembre-octobre

Habitat : haies, bois, décombres, abord des habitations.

Particularités de la plante :
– fleurs blanches odorantes,
– arbrisseau ou arbuste de 2 à 5 m,
– ne pas confondre avec le Sureau hièble (Sambucus ebulus) à fruits noirs toxiques ;
– le jus de sureau noir est un excellent colorant alimentaire. De ce jus, on extrait, par exemple, un concentré entrant dans la composition des estampilles utilisées pour identifier les quartiers de viandes en boucherie. On fabriquait aussi l’encre d’écolier à partir de ce jus.
– les baies sont très riches en provitamine A et en vitamine C ;
– de son bois dur sont fabriqués des peignes ou manches de fourches.

Propriétés médicinales : les fleurs sont diaphorétiques et diurétiques. Les feuilles sont diurétiques et dépuratives. Toutes les parties vertes du sureau peuvent être émétiques et purgatives.

Utilisations culinaires :
– fleurs à macérer dans du vin, vinaigre ou autre boisson (apéritif, vin, limonade de sureau),
– fleurs en beignets,
– fleurs en gelée,
– fruits en confiture ou gelée, en tarte,
– fruits pressés pour faire du vin ou vinaigre.

SUREAU noir
Sambucus nigra

Noms vernaculaires : Sureau commun, Prince des ruines, Vanille du pauvre…
• Anglais : Elder-tree…
• Allemand : Holunder…

Présentation
Famille : Caprifoliacées

• Le Sureau noir est un petit arbre (± 7 m) à tronc souvent tortueux, à couronne dense et irrégulière, les vieilles branches étant retombantes et arquées. Sont écorce se colore du vert, pour les jeunes rameaux, au gris foncé pour les vieilles branches. Branches et rameaux sont remplis d’une moelle tendre et blanche. Les feuilles, opposées, imparipennées, se composent de ± 5 folioles presque sessiles, longues et dentées, la terminale étant plus grande que les autres. Les fleurs, blanchâtres et odorantes, se développent après les feuilles et se réunissent en corymbe terminal. Elle fleurissent de mai à juillet et sont pollenisées par les insectes. Les fruits sont des petites baies sphériques, violettes et luisantes, réunies en grappes pendantes à pédoncules rouges, contenant trois graines qui seront disséminées par les oiseaux qui en raffolent.

Habitat
• Très commun, le Sureau noir se rencontre dans toute l’Europe, jusqu’en Sibérie occidentale, mais aussi en Asie Mineure.
• Il croît dans les clairières humides, au bord des cours d’eau, mai aussi autour des habitations, dans les haies.

Utilisation
• Ce sont les fruits du Sureau qui depuis longtemps ont été utilisés pour réaliser les confitures et gelées.
• Le bois de sureau sert à réaliser des petits éléments de tabletterie.
• Les baies donnent un colorant bleu ou violet.
• Les fleurs sont délicieuses incorporées et cuites dans une galette.

Bestioles
Des feuilles de Sureau plongées 3 semaines dans de l’eau de pluie donnent un purain qui, versé dans les trous de souris, les éloigne.

Cuisine
• Vin de sureau : Faîtes macérer 6 belles ombelles de fleurs de Sureau dans un récipient à couvercle contenant un litre de bon vin de votre choix, blanc, rouge ou rosé. Touillez de temps en temps car les fleurs ont tendance à surnager. Après 48 h. de ce bain, sortez les fleurs et pressez-les bien pour en extraire le jus. Filtrez 3 ou quatre fois puis mélangez avec 150g. de sucre et un verre d’alcool de prunes ou autre. Mettre en bouteille et bouchez. A boire dans l’année.

Phytothérapie
• Propriétés : laxatif, purgatif, sudatif, (les fleurs sont données comme vulnéraires et l’écorce interne peut être macérée dans le vin et utilisée comme purgative.)
• Constituants : sambucine (substance légèrement toxique qui disparaît à une cuisson de 70°), antioxidant…
• La tisane de fleurs séchées sera utilisée pour lutter contre la toux, rhume, grippe, maux de gorge.
• Préparez-vous une couche de feuilles sèches dans une housse. Dormir sur ce matelas soulage des rhumatismes et arthrite.

Anecdote
• Ne pas confondre avec l’Hièble, qui est une plante herbacée dont les baies sont tournées vers le ciel alors que celles du Sureau sont pendantes.
• Les bouchers utilisaient le colorant bleu du sureau pour marquer les viandes.
• Judas, le dénonciateur de Jésus, se serait pendu à un Sureau (?)
• Le Sureau est un arbre magique. Andersen en fait la demeure d’une fée.

Incoming search terms:

  • herbier sureau rouge

0 comments on “Sureau noir – Herbier en Baie de SommeAdd yours →