Violette odorante – Herbier en Baie de Somme

Violette odorante
(Viola odorata)

Famille des Violacées

Les fleurs typiques, les feuilles tendres et les boutons floraux s’ajoutent volontiers à des salades. Confites, les fleurs s’utilisent pour des plats sucrés, des petits gâteaux mais aussi en décor.

Cueillette : feuilles, presque toute l’année
fleurs, mars-mai

Les feuilles peuvent être ramassées pendant toute la durée de vie de la plante car elles restent suffisamment tendres. On les récoltera sans leur pétiole, un peu trop dur.

Habitat : bois frais, haies, pelouses.

Particularités de la plante :
– feuilles en forme de coeur,
– petites fleurs violettes, généralement odorantes,
– forme des colonies plus ou moins étendues,
– le nom de genre Viola ne fait que reprendre l’ancien viole, datant de la fin du XIe siècle et lui-même emprunté au latin viola, qui désignait à la fois la fleur, la couleur et la giroflée.

Propriétés médicinales : feuilles et fleurs sont émollientes et expectorantes.

Utilisations culinaires :
– feuilles utilisées autrefois dans le sud des Etats-Unis pour préparer des soupes épaisses (le mucilage des violettes locales produit un peu l’effet du tapioca),
– feuilles et fleurs en salades,
– fleurs séchées en infusion (Tisane aux 4 fleurs),
– les fleurs, au parfum si suave, sont utilisées pour parfumer les desserts (confitures, sorbets, cristallisées au sucre).

Je les trouve à l’Herbarium de Saint Valery sur Somme et dans les abords de la vieille ville. On peut même la trouver dans les murs de la cité médiévale.

 

0 comments on “Violette odorante – Herbier en Baie de SommeAdd yours →

Laisser un commentaire