Philippe Bègue et ses pigeons de l’Artois

Dans le nord, ils ont les pigeons des Flandres de la famille Dequidt à Steenvorde… Nous aussi, on peut trouver des pigeons dans notre coin…

Fin d’année 2015, j’ai déniché un petit élevage à Boiry Notre Dame entre Arras et Douai… C’est sûre, c’est pas Picard… Mais c’est le plus près que j’ai pu trouvé car le pigeon est une élevage particulier.

Il s’agit de l’élevage de Philippe Bègue… Un petit élevage d’un millier de couples. Notre rencontre a eu lieu par téléphone et ça a tout de suite « collé ». Il ne travaillait qu’avec son grossiste ; il fournit depuis les fêtes de fin d’année 2015, la Table des Corderies.

Philippe nous décrit son savoir-faire :

« L’élevage de pigeons de chair est très particulier. Il garde une caractéristique artisanale.

Le pigeon est monogame c’est a dire qu’il vit en couple. Ils sont élevés en volière d’une trentaine de couples.

Les parents pondent 2 œufs dans un nid garni de paille. Ils couvent à tour de rôle pendant 18 jours, puis nourrissent leurs 2 petits en les gavant avec du lait de jabot (Maïs et Protéine végétale). Ils le régurgitent dans le bec de leurs petits. Après 30 jours de gavage les pigeonneaux auront atteint l’age où la chair présentera toutes les caractéristiques nécessaires à la commercialisation.

Ils auront passé de 15 grammes à 600 grammes en 28 jours.

15 jours après l’éclosion le couple recherchera à aller re-pondre de nouveaux œufs d’où la nécessité de mettre 2 nids par couple.

Son alimentation se compose de Maïs et d’aliments complémentaires à base de blé, de protéine végétale et de minéraux. Ils choisiront leurs graines dans une mangeoire selon leurs besoins et ceux de leurs petits. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Alors si vous passez dans son coin, peut-être rendre une petite visite à Philippe… Comme pour tous les autres d’ailleurs…